Accueil - V.I.P. - Actualités - Ze Blog - Théâtre - Filmographie - Musique - Ecriture - Vidéos - Photos - Presse - Contact

Jean-Claude Dreyfus, bouleversante Marie-Pierre
Jean-Claude Dreyfus, bouleversante Marie-Pierre
Par Armelle Héliot le 29 novembre 2009 11h01 | Lien permanent | Commentaires (0)
Au Jardin d'Hiver de Théâtre Ouvert il joue, accompagné du seul Philippe Thibault à la contrebasse, un personnage très bien écrit par Emmanuel Darley et mis en scène par Michel Didym.
Il y a dans ce texte d'Emmanuel Darley toute la puissance de la vérité. L'auteur de Un des malheurs ou encore de Quelqu'un manque, pour ne citer qu'un roman et une pièce de théâtre dans une oeuvre déjà très abondante, explique que c'est en observant "un petit monsieur d'un âge avancé" avec "une grande femme assez belle mais. D'une beauté étrange que l'on remarque de loin" qu'il a été "déclenché" à l'écriture. En devinant on ne sait quel silence entre eux, il a eu le désir d'écrire Le Mardi à Monoprix. Qui peut se résumer ainsi : "travesti ou transsexuel à faire tranquille avec papa des petites emplettes à Monoprix avec les chuchotis tout alentour l'enveloppant".
Rien d'autre que le récit de Marie-Pierre qui, chaque semaine, consacre un jour à son père. Revient dans la petite ville où elle a grandi...Jean-Pierre. La manière dont Emmanuel darley saisit ce destin est très subtile, puissante, intelligente. Le texte, né d'une commande de Jean-Michel Solloch du Théâtre d'O de Montpellier, a fait l'objet d'un premier travail, il y a quelque temps.
Michel Didym, qui le met en scène, assisté de Raynaldo Delattre, installe la protagoniste dans un enveloppement de rideau blanc, composé de franges qui laissent jouer les lumières d'Olivier Irthum, le blans, les taches de couleur de néon, la robe fleurie de Marie-Pierre, son chignon d'un blond si pâle qu'il en est gris perle, un peu de son, discret par Pascal Flamme et dans un coin de l'espace, côté jardin, le mince Philippe Thibault jouant une composition spécialement écrite pour le spectacle avec la finesse et l'attention qu'on lui connaît. Jamais dans la paraphrase, toujours dans la retenue et d'autant plus bouleversant
L'essentiel, ici, est l'interprétation tout en délicatesse de Jean-Claude Dreyfus. Il est un comédien immense et d'une sensibilité qui, ici, peut s'exprimer avec tact, avec l'infinie profondeur de l'intelligence et de l'empathie pour un personnage. C'est fin, transparent comme une aile de libellule et dense comme un caillou sombre. C'est un travail superbe, qui ne refuse pas l'humour et donc le rire du spectateur. On ne perd pas une nervure du texte, on est bouleversé sans pathos excessif. C'est tenu. Digne. Douloureux et fier en même temps. Jean-Claude Dreyfus est un interprète remarquable...Ceux qui l'aiment depuis longtemps n'ont pas oublié la Ema von Scratch de la Grande Eugène...ni La Nonna de Roberto Cossi mise en scène par Jorge Lavelli à la Colline...Mais ici il s'agit d'autre chose. Pas de travestissement en fait : il s'agit d'être Marie-Pierre qui, autrefois, dans cette petite ville, a été connue comme Jean-Pierre...Et c'est cela qu'incarne, avec une subtilité profonde, une maîtrise du jeu, du texte, des nuances du texte, le grand, très grand Jean-Claude Dreyfus.


Jardin d'Hiver, mardi à 19h, mercredi au samedi à 20h, samedi en matinée à 16h. Représentations supplémentaires les lundis 7 et 14 décembre à 20h (01 42 55 55 50). Jusqu'au 19 décembre, puis une tournée suit : Théâtre Varia de Bruxelles les 22 et 23 décembre, Théâtre des Pays de Morlaix le 8 janvier, ATP/Epinal le 12 janvier, Ville/Pantin les 14, 15, 16 janvier.
Ce texte d'Emmanuel Darley est publié par Actes Sud-Papiers (9,50€).
Auteur Armelle Héliot
Publication Le Figaro
Date 29/11/09
Lien www.lefigaro.fr/blogs/index.php

 - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr
   

précédent retour suivant


Annuaire - Mentions Légales - Création Web : monwebsurmesure.com © Jean-Claude Dreyfus - 2009/17