Accueil - V.I.P. - Actualités - Ze Blog - Théâtre - Filmographie - Musique - Ecriture - Vidéos - Photos - Presse - Contact

Les charcuteries - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr

Billet
Les charcuteries

Préface. Dix façons de les apprécier


Ma merveilleuse et impertinente Daîsy ,celle qui dans son temps de début de siècle le 20 iem , portait des pantalons ce qui était fort osé pour l'époque , elle qui ne mangeait pas de porc mais qui dévorait du jambon cuit blanc de Paris , elle qui peignait les natures morte de plats cuisinés dans des paysages insolites ,celle qui m'aimait beaucoup et de qui je tiens l'extravagance de ma vie et le goût amoureux pour les cochons ,c'est ma grand-mere , cette marguerite "Daîsy" adorait ce faire impressionner sur les support de ce temps de pose ,les images du verascope en sont les preuves, elle aurait dut être Actrice ... elle adorait jouer ,vivre, manger ,dévorer tout, savourer ,déguster ,même se goinfrer parfois avec délice et surtout préparer et faire la cuisine ,je me remémore les odeurs de ces plats savants et les goûts délicats de ces mets d'arts culinaires .... puis elle m'a quitter elle est reparti dans les limbes de la bas, la haut , de l' ailleurs et moi je suis parti aussi mais dans l'autre monde celui de l'art charcutier par le biais de cette gigantesque collection de porcins sous toutes formes ,matières , tailles , formes, plus de cinq mille pièces ,mais rien de comestible sauf pour les yeux ,du a ses contours sensuels et ludiques , ce bel animal dont l'intelligence dit on est proche de celle de l'homme ,ça sensibilité ,c'est sur, il n'y a qu' entendre son terrible cri ,ces prémonitions juste avant qu'on le tue ,il sait que chez lui tout est bon et qu'il va inévitablement finir en eau de boudin ou en greffe de peau sur un bras ou une fesse de jeune fille , il connaît les multitudes de plats charcutiers que les pratiquants sauront tirer des ces charmes .... ha nous y voila a la volupté de la charcuteries , saucisses ,saucissons, andouillettes ,terrines ,boudins , pâtés , fromages "de tètes" et mille autres façons qui me font, prendre ,les formes d'un régime sévère dans le miroir déformant ,simplement en les regardants , les humants ,oui des tonnes de kilos ,mais tant pis il faut rester faible, fragile devant tant d'art du lard ,mais il est tard et je me targue d'arçonner quelques rondelles qui me tendent les gras ,je ferme les yeux et comme une hostie sur l'aplat de ma grande langue je la dépose et la teste,la papille la rondelle, avant de l'avaler en gardants son arôme le plus longtemps possible dan le palais impérial de mon gosier .Les lardons j'en est pas ,mais j'en mets partout ,bien dorés dans les quiches c'est chic ,et rien n'est plus tendance que d'offrir aux amis des ribambelles de chipolatas qui danses autour d'un apéro ... et comme nous avons démocratiquement tous les mêmes valeurs je ris comme une fillette de rouge du pays, devant une super rillettes pas trop grasse allongée sur une tartoche de bon pain aux céréales ....ce petit texte ne veux pas raconter la vie d'une andouille, juste d'une bonne croûte qui as plus d'une heure de vol et qui adore faire des pâtés sur une page et dévorer tout ce qui est interdis ,succulent, gracieux et nécessaire pour redorer les blasons de mon ami le cochon....Une tète de cochon ,c'est vraiment moi ,alors j'adore bien la malaxer avec de bonnes herbes pour en faire un fromage a la gelé et galantine ,bien doré la croûte puis servir ce chef-d'œuvre en hors d'oeuvres a mes meilleurs amis . amitieusement a tous JcD



Vidéo de corinne Fhima
Auteur - Dix des plus grands cuisiniers
Editeur - Jean-Claude Dreyfus
Editeur - L'épure
Pays France

Les charcuteries - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr
Au musé du jambon de Bayonne a Arzac ,Jean-claude Dreyfus sent son jambon .
Les charcuteries - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr
Les charcuteries - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr
Corrinne Fhima artiste peintre
Les charcuteries - Jean-Claude Dreyfus - jeanclaudedreyfus.fr
Thiphaine Liebault Artiste peintre « Pas si bêtes ! », c'est le thème de l'exposition de peinture que Tiphaine Liebaut propose jusqu'au 26 juillet à la maison de la Tour. Elle vit à Paris dans un 30 m 2 , travaille à la Fnac et réussit à peindre avec ses doigts au sol. « Ca va plus vite » lance l'artiste qui a de la famille à Pleudihen.

La plupart de ses peintures sont axées sur le cochon et la vache. Après des études à l'école nationale supérieure d'arts, elle obtient le diplôme national supérieur d'expression plastique. « J'ai exposé avec l'acteur Jean-Claude Dreyfus aux Bouffes parisiennes
   

précédent retour suivant


Le 06 novembre à 15:42:44
bonjour je suis moi meme collectionneur de figurine de cochons jan possede 2500 je conte a ne pas m arreter la christian81290@hotmail.fr




Annuaire - Mentions Légales - Création Web : monwebsurmesure.com © Jean-Claude Dreyfus - 2009/17